Breaking News

Rédiger votre CV : soyez moderne !

Ecriture de son CV par un homme.

La rédaction d’un curriculum vitae est un exercice de plus en plus ardu, de nos jours. Il ne s’agit plus d’une simple juxtaposition de compétences et expériences présentées de manière chronologique.
Le CV doit attirer, charmer et même séduire.

Certaines tournures et certains codes se retrouvent, du coup, désuets. Il convient, dès lors, de les abandonner, au risque de voir sa candidature rangée aux oubliettes…

La photo de profil est-elle vraiment indispensable ?

Certains d’entre nous sont encore nostalgiques des photos dans le CV. Il faut se faire une raison et comprendre que cette « mode » plutôt old fashion tend à être dépassée. Si vous y tenez tellement, faites-vous l’obligeance de bien choisir la photo de profil. Exit le cliché noir et blanc et le sourire béat.

Donnez-vous l’allure de quelqu’un de contemporain, en laissant transparaître la personnalité recherchée pour le poste. À surtout éviter, les photos mal cadrées ou mal éclairées.

Utiliser les polices modernes dans la rédaction

C’est un élément vraisemblablement capital, car c’est l’élément qui donne de l’allure (ou pas) au document. Le Times New Roman, après une longue et exaltante carrière, peut aujourd’hui valablement prétendre à une retraite. Cette police ne captive plus trop ceux et celles qui évaluent les CV.

On lui préfère des styles plus frais, modernes et entraînant moins de fatigue oculaire. Par contre, Arial et Verdana sont des polices bien appréciées et qui vous feront gagner des points.

Sous quel format de document enregistrer votre CV ?

Le format Word offre assez peu de possibilités pour une présentation des plus adéquates. Il donnera de vous l’image d’une personne hors du temps, vieillot. Privilégiez, d’emblée, le format PDF, universel et lisible sur tout type d’ordinateur. En outre, ce format a l’avantage de refléter une image réelle de vous : celle-là même que vous aimeriez que le recruteur ait de vous.

Qu’avez-vous à proposer Madame, Monsieur ?

Il est important de mentionner dans votre CV les accomplissements que vous avez à votre actif, dans les postes précédemment occupés. Gardez à l’esprit qu’un recruteur cherche toujours une valeur ajoutée dans un profil, une personne pouvant tout de suite « être dans le bain ».

On peut comparer la démarche du recruteur à une étude de marché. De ce fait, vous devez vous donner les chances de correspondre à sa niche.

Savoir accrocher les chasseurs de têtes

C’est un exercice à ne pas négliger. À ce niveau, les mots-clés entrent en jeu. En effet, il est primordial d’insérer ces éléments accrocheurs qui feront s’arrêter un recruteur devant votre CV. Trier les informations que vous pensez pouvoir retenir l’attention et placez-les opportunément dans le document.

En revanche, certains noms de programmes informatiques doivent être retirés, pour ne pas donner un caractère moyenâgeux.

La mise en forme du CV : oui, mais comment ?

La taille de police 12 est, jusque-là, celle que l’on pense universelle et indémodable. Eh bien, sachez que vous pouvez même vous permettre une taille 8, à condition de savoir en utiliser les subtilités. Vous donnerez un air plus professionnel de la sorte. À l’inverse, les tailles plus généreuses (comme le 12 classique) dénotent un certain amateurisme.

Dans la même lancée, les erreurs de tabulations sont à proscrire. L’heure est à la perfection des CV et ce genre de défauts peuvent faire penser à un candidat pas très à l’aise avec l’outil informatique.

Que dire des logos et emails old school ?

Pour les logos, on avait l’habitude de les voir apparaître à la suite des noms des entreprises par lesquelles le candidat est passé. Sachez que cette pratique est totalement désuète. Pour les adresses mail, le professionnalisme est de mise : exit les adresses familiales. De même des hébergeurs aux noms oubliés ne vous feront nullement gagner des points.

Quelle année avez-vous passé le bac ?

Si certains de vos diplômes, comme le bac, sont d’une ancienne appellation, adaptez-les aux nouveaux intitulés. Ce n’est absolument pas de la triche ! Juste une mise à jour salvatrice.

Si vous tombez sur un chasseur de têtes relativement jeune, il aura moins de mal à vous situer. Par exemple, les maîtrises et DESS ont tous évolué en Master. Le cas échéant, adoptez cette appellation.

Aucun commentaire