Breaking News

Echanger sa maison pour l’été, une bonne idée !!

Une maison en bord de mer.



De plus en plus de sites proposant un échange de maison pour les vacances fleurissent sur internet.


C’est un moyen économique de passer ses vacances loin de chez soi, en France ou à l’Etranger mais ça consiste en quoi et comment s’y prendre en évitant les pièges ???


L’échange de maison est une pratique qui nous vient des pays anglo-saxons et qui consiste à vous installer dans le logement que vous prête gratuitement la famille qui viendra s'installer chez vous pendant votre absence.

Vous pouvez réaliser cet échange que vous soyez propriétaires ou locataires, dans votre résidence principale ou votre résidence secondaire, il ne s’agit donc pas d’une sous-location. L’assurance habitation et l’assurance de responsabilité civile sont les seuls documents administratifs nécessaires. Même si ce n'est pas obligatoire, puisqu'il s'agit d'un prêt de logement, il est préférable de signer un contrat, au moins quand on n'est pas familier de la formule.

Certains organismes fournissent des modèles. Ce document indiquera les dates précises, les modalités de remise des clés, le montant d'une éventuelle caution, l'entretien du logement, un état des lieux, etc.

Comment s’y prendre ??


Il est plus courant et plus facile de passer par un organisme spécialisé, ces organismes sont devenus extrêmement nombreux sur internet, il suffit souvent de taper « échange de maisons » sur un moteur de recherche pour trouver des dizaines de sites sérieux.

Certains sites ont été créés par des bénévoles et sont entièrement gratuits d’autres plus nombreux proposent une inscription payante d’un an.

Ces organismes se chargent de récolter les offres, d'informer des caractéristiques du logement et des dates disponibles. Vous lui fournissez un descriptif détaillé de votre habitation et la période où vous souhaitez partir. Vous pourrez consulter les annonces publiées dans un catalogue, souvent agrémentées de photos, ou bien explorer son site Internet.

Ces sites assurent un conseil, un suivi. Bien sur tous les sites ne se valent pas !!!

Qui sont les « échangeurs » ???


Vous pouvez échanger toutes sortes de biens : appartements, maisons, château, villa avec piscine, un chalet en montagne, et surtout dans toutes sortes de régions. Ne pensez pas être obligé de proposer un bien identique à celui que vous voulez occuper. Par exemple vous pouvez louer votre studio parisien contre une villa au bord de la mer !!! Les échanges peuvent se faire en France bien sur mais à l’étranger aussi.

Comme souvent dans toutes transactions le contact avec l’autre protagoniste reste primordial. Il faut s’y prendre à l’avance, souvent en début d’année pour les vacances d’été, rentrer en contact téléphonique, voir si le contact est bon et se mettre d’accord sur une majorité de choses comme la localisation exacte de l'hébergement, la question des enfants, du tabac, des animaux, du linge de maison. Car les malentendus surgissent la plupart du temps d'un manque d'informations.

Les témoignages concordent pour affirmer que les risques sont quasi inexistants et les problèmes rarissimes. Car vous échangez vraiment votre habitation avec la famille chez qui vous passerez votre séjour, aux mêmes dates.

Il ne s'agit donc pas de laisser votre logement à la disposition de n'importe qui. Et la formule incite naturellement les protagonistes à ne pas faire chez les autres ce qu'ils ne voudraient pas qu'on fasse chez eux.

Vos invités, se considérant comme chez eux, prendront soin du bien d'autrui et n'auront pas le comportement indélicat que peuvent avoir certains locataires de passage.

Quelles démarches à faire ??


Retenez qu'il n'est pas possible de vous retourner contre la famille d'échange et d'obtenir réparation si elle annule son départ au dernier moment, vole des objets ou provoque des dégâts.

Informez votre assurance multirisque habitation de façon à couvrir vos invités en cas de dégât des eaux ou d'incendie. De votre côté, prévoyez une extension à votre contrat vous protégeant lors de courts séjours hors de votre domicile (moins de 3 mois), appelée «garantie de villégiature».

Si vous prêtez votre voiture, informez-en votre assureur. Vérifiez également que votre hôte possède un permis en règle : aux États-Unis, par exemple, on le possède dès l'âge de 16 ans, ce qui n'est pas admis ici.

Et si vous roulez à l'étranger dans une voiture prêtée, vérifiez que votre assurance est correctement adaptée au pays.

Aucun commentaire