Breaking News

Renégocier son crédit immobilier

Renégociation de nos crédits immobiliers.


Lorsque les taux sont deviennent plus attractifs cela pourraient nous inciter à la renégociation de nos crédits immobiliers. Mais comment faire ?

Tout d’abord, faire jouer la concurrence.


Prendre rendez-vous avec son banquier pour commencer et même s’il ne voit pas votre demande d’un bon œil, lui demandez une proposition d’abaissement du taux de votre crédit. Bien sur il ne faut pas s’attendre à un miracle et vous pouvez espérer une diminution minime sauf si vous possédez des arguments qui le feront fléchir comme des placements ou un portefeuille d’actions que vous pouvez menacer de retirer de son établissement.

Et si votre banquier ne veut rien entendre, il est temps de prendre rendez vous avec la concurrence. En effet, en ce moment les grandes enseignes généralistes font du crédit immobilier un produit d’appel. Là aussi « appâter » le potentiel nouveau banquier en lui faisant miroiter un nouveau placement de vos actions ou placements.

Bien sur si vous n’avez ni le temps ni l’envie de faire le tour des banques de votre région, vous pouvez faire appel à un courtier en crédits immobiliers qui cherchera pour vous la meilleure proposition du marché. C’est souvent les courtiers qui sont les mieux placés pour vous conseiller et vous permettre d’économiser de l’argent.

Ensuite pour ne pas se tromper il faut songer à faire ses comptes en comptabilisant d’un côté vos gains et de l’autre vos dépenses et bien sur d’effectuer une soustraction.

Il s’agit de voir si vous pouvez gagner sur la baisse du taux car si vous avez emprunté par exemple en octobre 2008 à 5.40 % et que vous parveniez à négocier à 4 %, en continuant à rembourser la même somme tous les mois vous ferez une économie de 17 938€ et 11 mois de remboursements !

Mais il faut être vigilants, par exemple sur les indemnités de remboursement anticipé qui représentent un semestre d’intérêts sans pouvoir dépasser 3 % du capital restant dû. Il faut en effet les prendre en compte car vous risquez de les perdre en changeant de banque car votre ex-banque ne vous en fera pas cadeau !

Ensuite les garanties de votre prêt actuel sont importantes et il faut bien étudier les frais de mainlevée par exemple avant d’en prendre un second………..

Comme vous le voyez la renégociation d’un crédit immobilier peut-être intéressante si vous réunissez les deux conditions suivantes :


Le différentiel de taux entre votre ancien et votre nouveau prêt est au minimum d’un point,

Votre crédit a moins de 5 ans pour un prêt sur 15 ans ou moins de 9 ans sur 27 ans car c’est dans les premières années que vous acquitterez le plus d’intérêts alors que vous remboursez encore très peu de capital.

Aucun commentaire