Breaking News

Les poêles à bois : installation et entretien.

Poêle à bois en train de bruler du bois.


Les poêles à bois peuvent être installés soi-même, même si le recours à un installateur est toujours préférable.

En effet, ce dernier est au fait des dernières réglementations en vigueur et sera plus à même de respecter les consignes strictes de sécurité.

En effet, ce dernier est au fait des dernières réglementations en vigueur et sera plus à même de respecter les consignes strictes de sécurité.


Sommaire
  1. Poêles à bois, modes de fonctionnement
  2. Poêles à bois, économies d'énergie
  3. Poêles à bois, installation et entretien
  4. Chauffage, les poêles à bois à granulés

Précautions avant installation


Avant d’installer le poêle à bois, il est primordial de déterminer son emplacement. Idéalement, il devra être au cœur de la pièce de vie la plus utilisée.

De préférence, à proximité du conduit de fumées et de la réserve de bois (si possible).
Ensuite, si le poêle à bois est destiné à être installé près d’un mur, il s’agit de respecter les distances pour permettre la circulation de l’air tout autour, ainsi que la
distance légale le séparant des matériaux inflammables aux alentours.

A noter qu’une admission d’air insuffisante nuira au bon fonctionnement du poêle (mauvaise combustion et risque d’émission de monoxyde de carbone, toxique).

De plus, l’évacuation des fumées doit répondre à des exigences techniques décrites dans un document (DTU 24.1 travaux de fumisterie) décrivant les conditions requises (trappes de ramonage de l’appareil, conduit, etc.).


Installation


L’étape suivante consiste à monter les tubes qui serviront de conduit d’évacuation. Fixé par un collier mural, il nécessitera un perçage du plafond pour une fixation sur le support du toit.

Ensuite, les différentes composantes du poêle à bois peuvent être assemblées. A noter que les revêtements du sol en PVC, parquet ou moquette, imposent une isolation  en apposant une plaque résistante à la chaleur (idem pour les murs dotés de matériaux inflammables). Enfin, il suffit de raccorder l’appareil au conduit. En cas de difficultés, il est recommandé de faire appel à un professionnel pour garantir une installation sécurisée.


Entretien du conduit


Le tuyau d’évacuation doit être vérifié au moins deux fois par an, dont un ramonage pendant la saison de chauffage.


Entretien du poêle à bois


Tous les appareils à combustion nécessitent un entretien régulier. La plupart des fabricants en détaille les termes dans les notices associées à la vente.

Ces règles de base permettent de garantir le bon fonctionnement de l’appareil et sa pérennité. Si l’installation a été réalisée par un professionnel, il est bien avisé de lui demander ses conseils d’entretien, fruits de son expérience personnelle et de son expertise.

D’une manière générale, il convient, au-delà du ramonage précédemment cité, de se concentrer sur le décendrage et le nettoyage des vitres et des parois
(et par la même occasion, la vérification de l’état du joint).

Attention, lors de la manipulation d’extraction des cendres, ces dernières peuvent être encore chaudes (jusqu’à 24h après le dernier feu). Effectuez cette tâche avec une pelle et un seau en métal.

Enfin, le nettoyage des vitres doit être réalisé très régulièrement, pour éviter tous dépôts sédentaires : même s’il existe des produits chimiques, il est possible d’utiliser uniquement du papier journal mouillé à l’eau, puis plongé dans les cendres éteintes pour effectuer ce travail.

Aucun commentaire