Breaking News

Brexit, doit-on s'attendre à une catastrophe économique.

Theresa May pour le Brexit avec l'Europe


Aucun compromis n'a été trouvé alors que l'échéance approche dans un Brexit qui se soldera surement par une fracture économique.



On avait surtout parlé du libre échange des marchandises dans l'Union européenne. Avec le Brexit, des freins vont pénaliser ce libre échange. Cela ira des formalités liées à la TVA, aux règles sanitaires ainsi qu'aux formalités douanières pour l’importation et l’exportation de marchandises avec le Royaume-Uni.


Mais ce ne sont que des freins, car plus grave, ce qui risque d'interdire certains produits Britanniques c'est la réglementation des règles d'origines qui impose dans de nombreux secteurs une norme Européenne que le Royaume-Uni ne possédera plus.


Dans l'ignorance de la future situation, les entreprises n'investissent plus dans leurs succursales anglaises, les sociétés financières traversent la manche pour s'installer en zone économique européenne. Tout ceci annonce des bouleversements qui ne laisseront pas indemne le Royaume-unis comme il touchera aussi négativement la France.


Tout le monde est dans une incertitude fébrile ou même le monde du sport risque d'être touché par un Brexit dur.


Une récession est à craindre.


Les sociétés du Royaume-Uni  s'installent en France.



Si il y a bien un sport ou le Post Brexit, laisse dans un flou total, c'est la Formule 1 ou non seulement ceux qui y travaillent possèdent de nombreuses nationalités, mais où le matériel, et les sièges sociaux sont établis en Angleterre pour les trois quarts.

Ont a parlé des grosses entreprises celles qui ont un pignon international, mais la masse des individuels ayant une entreprise au Royaume-Uni sont dans une impasse qui risque de leur faire déposer le bilan. Se fournir en France se traduira par des hausses importantes sur les achats tandis que la revente au Royaume-Uni deviendra aléatoire avec une livre sterling qui baisse.

Et l'Irlande dans tout ça ?


Si l'Irlande reste dans le marché de l'Union européenne, on ne voit a priori aucune difficulté pour la pérennité économique du pays, sauf qu'en restant dans l'UE, cela boulverse tout et elle ne pourra plus commercer avec les mêmes règles avec l'Angleterre, le Pays de Galles et l'Écosse.


L'économie du Royaume-Uni restera-t-elle assez robuste lors de la sortie de l’UE, et pourra-t-elle absorber un ralentissement économique, une baisse de la croissance, et a une possible chute des marchés boursier ?

Aucun commentaire