Breaking News

Visiter la Turquie : les sites incontournables !

La ville d'istanbul en turquie.


Ayant vue directe sur la mer Egée et la Méditerranée, la Turquie déploie ses belles côtes en une invite convaincante.


La richesse exceptionnelle de son histoire imprime un attrait particulier à l’intérieur de ses terres. D’Istanbul à Antalya et de la Cappadoce à Pammukale, les coins et recoins du pays ont toujours une surprise en réserve.

Istanbul, la magnifique




Alliant allègrement les signes de modernité aux réminiscences du passé, Istanbul apparaît comme une ville polychrome. Ses multiples attractions permettent de composer des infinités de circuits. Témoignant des multiples conquêtes dont elle a fait l’objet, les monuments de la ville raconte l’entêtement de la cité contre les envahisseurs. 

L’on ne manquera pas de franchir les entrées de la Mosquée Bleue et se laisser envelopper du halo d’azur de son intérieur. Les faïences d’Iznik, qui tapissent les parois du lieu de culte, expliquent cette atmosphère féerique et subjuguent le regard.

Dans le même ton, l’on fera un détour par Sainte-Sophie, ancienne basilique devenue mosquée après la chute de Constantinople. Entre mosaïques et minarets, l’on ne manquera pas de s’étonner du mélange de styles. Une escapade en Turquie ne pourrait se passer d’une pause décontraction le long du Bosphore. Sur les 32km du canal, l’on embarque pour une croisière en ferry, où l’Orient a rendez-vous avec l’Occident. Avant de quitter la ville, un saut au Grand Bazar s’impose. 

Les sens en ébullition, l’on explore les échoppes qui juchent les ruelles couvertes. C’est l’endroit idéal pour trouver des souvenirs d’exception à rapporter.

Antalya et ses environs, face à la mer



Le charme exquis d’Antalya a fait sa réputation, à travers le monde. C’est donc sans surprise que des quatre coins du globe, l’on y afflue en toutes saisons pour du tourisme balnéaire. L’essor indiscutable de ce dernier aurait pu mettre en péril l’originalité de l’endroit. Mais la cité se bat assez pour préserver l’authenticité de sa vielle ville.

Les ruelles de Kaleyçi constituent de bons prétextes pour flâner en appréciant les minutes, sans prise de tête. Les sites gréco-romains de Pergé, Thermessos, Aspendos font la fierté de la région. Le site de Sagalassos fera le bonheur des amateurs d’archéologie et fait figure d’exception dans la région. Il est notamment couru, pour ses attraits touristiques, depuis 1990. Dans les abord immédiats, Izmir invite à découvrir tout ce qui fit déjà le charme de l’ancien Smyrne. Le Mont Pagos fait partie des curiosités à ne pas oublier d’inclure à son agenda.

Cappadoce et Pamukkale, la Turquie authentique


Les rochers champignons de Cappadoce en Turquie.


Le site de Pamukkale déploie des trésors d’exceptions qui ont largement justifié son intégration au Patrimoine de l’Humanité. L’endroit est incontournable pour une exploration de la Turquie version nature. Dans la vallée du Méandre, dans le sud-ouest du pays, le site resplendit de beauté avec ses 17 sources thermales. L’appellation de Château de Coton du site vient de l’apparence que Dame Nature lui a sculpté, par son génie. 

Les eaux chaudes issues des montagnes alentour déposent leur charge de carbonate de calcium sur les flancs des rochers, par évaporation du dioxyde qu’elles contiennent également. Les roches s’enveloppent d’un manteau blanc qui rappelle des chutes d’eau gelées. La Cappadoce, elle, joue carte d’une élégante discrétion pour faire découvrir ses trésors. Parmi ceux-ci, son paysage exceptionnel né des anciennes successions d’activités sismiques qui ont marqué la région.

Cheminées de fées, gorges et canyons se succèdent pour former des terrains authentiques d’exploration pour les esprits aventureux. L’on ne ratera donc pas la vallée de Göreme, pour mieux s’imprégner de l’esprit authentique du site et booster son taux d’adrénaline. Il ne faudra pas quitter le pays, avant d’avoir foulé au moins une fois le sol d’Ankara.

 L’on y explorera d’abord la citadelle qui trône avec assurance au milieu de ses forteresses. Dans la ville, l’on inclut dans son circuit le Musée des civilisations anatoliennes qui déploie nombre de sculptures et de poteries. Pour faire connaissance avec Mustapha Kemal, l’on emprunte les routes qui mènent au Mausolée d’Atatürk. 

L’opulence qui marque le site est à la hauteur des rôles que le personnage a joué pour forger l’histoire de son pays. Si l’on est de passage autour du 10 novembre, l’on pourra être le témoin d’une grande célébration qui anime la vaste esplanade.

Aucun commentaire