Breaking News

L’OMS alerte sur le danger des téléphones portables

Dangerosité des ondes émises par les téléphones portables




Il existait plusieurs études en cours sur la dangerosité des ondes émises par les téléphones portables et leurs éventuels effets néfastes sur le cerveau et l’OMS (Organisation mondiale de la santé) vient de rendre son dernier verdict. 

Une trentaine d’experts internationaux réunis en colloque de travail à Lyon viennent de déclarer officiellement que : « Les preuves, qui continuent à s'accumuler, sont assez fortes pour justifier" que  l'usage de ces appareils "peut-être cancérogène pour l'homme", indique à l'AFP Jonathan Samet président du groupe de travail réuni par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), une agence de l'OMS.

C’est en tout cas la première fois que l’OMS se montre aussi catégorique sur le sujet car depuis des années des experts du monde entier se battent sur le sujet et sur l’éventuelle nocivité des champs électromagnétiques de radiofréquence émise par les mobiles.

En 2004,  une étude montrait déjà une augmentation de près de 40% du risque de gliomes (tumeur du cerveau) chez les gros utilisateurs qui téléphonaient au moins 30 minutes par jour sur 10 ans. Bien sûr aujourd’hui les téléphones mobiles ont une émission beaucoup plus basse mais leur utilisation a augmenté et le temps passé en communication  a augmenté lui aussi, on compte 5 milliards de portables en service dans le monde.

Le CIRC (Centre International de recherche sur le Cancer) a donc décidé de classer l’utilisation des téléphones portables dans la catégorie 2B au même titre que certains solvants utilisés dans les pressings, la laine de verre ou encore les vapeurs d’essence. Ce classement place donc les ondes émises par les portables dans la catégorie « peut-être cancérigène » alors que jusqu’à présent elles étaient cataloguées « inclassable quant à sa cancérogénicité pour l'homme".

Le directeur du CIRC indique « qu’il est important que des recherches complémentaires soient menées sur l’utilisation intensive et à long terme des téléphones portables ».

Alors, ici comme ailleurs il convient d’adopter certains principes de précaution et de bon sens pour se préserver d’éventuels effets néfastes. Tout d’abord il est important pour les femmes enceintes d’éviter de trop téléphoner avec un portable et bien sûr de ne pas mettre l’appareil directement sur son ventre car les cellules de l’embryon sont très sensibles aux rayonnements émis par le mobile. Dans le même ordre d’esprit, il vaut mieux éviter d’acheter un portable à un enfant de moins de 15 ans car ceux-ci sont plus vulnérables aux rayonnements électromagnétiques qui se fixent durablement dans leur organisme ! Si vous devez acheter un téléphone portable vérifiez bien que la valeur de DAS est la plus faible possible, de préférence inférieure à 0,7 W/kg.

Et pour finir privilégiez les kits « main libre » qui éviteront que les ondes émises par le mobile de se trouver directement en contact avec votre oreille et votre cerveau et limitez le nombre d’appels et leur durée, pas plus de 6 appels par jour qui n’excéderont pas 3 minutes chacun.


Aucun commentaire