Breaking News

A quoi servent les impôts



D'un point de vue général, les impôts ont été inventés pour pouvoir payer les dépenses publiques.


Impôts à vocation générale


Les impôts, directs ou indirects, touchent aussi bien les communautés de communes, les départements, les régions que l'État lui-même. La plupart des secteurs paient des impôts, que ce soit dans la branche de la justice, de la police ou de la sécurité.

Il en est de même pour les secteurs des infrastructures, de la santé et de l'éducation. Toujours dans le cadre des impôts à vocation générale, les impôts sur le revenu et la TVA sont ceux qui touchent principalement les particuliers. La TIPP et l'impôt sur les sociétés en font également partie.

Ainsi, toutes ces taxes constituent les recettes fiscales du gouvernement sachant que ce dernier dépense la part la plus portante dans la défense et l'enseignement, soit respectivement 65 milliards d'euros et 130 milliards d'euros.

Impôts locaux


S'il s'agit d'impôts locaux, les taxes sont versées aux groupements de communes, aux communes ou aux départements, en gros aux collectivités territoriales. Les régions, quant à elles, ne perçoivent que les taxes foncières.

Les impôts locaux regroupent les taxes sur l'habitation et les taxes foncières au niveau des communes, des départements et des régions. Elles servent à financer des actions sociales tels les logements sociaux ou encore à réaliser des équipements publics comme les infrastructures culturelles, sportives et les espaces verts. Ces taxes constituent aussi des frais pour le bon fonctionnement et la gestion des collectivités territoriales. Chaque année, le taux change suivant les collectivités.

En cas d'erreur, l'État se charge de pallier le manque qu'il s'agisse de remises gracieuses, de cotisations indues ou d'erreurs de calcul. Par ailleurs, l'État prélève une quote-part de 3 %, en guise de frais de gestion.

Autres taxes


Les impôts ont également d'autres vocations, à intérêt économique ou comportemental. Certains ont des affectations sectorielles, géographiques et particulières. Les impôts favorisent l'économie par la redistribution et l'imposition. 

Les impôts à affectation regroupent la nouvelle contribution, la redevance télé, la CRDS et la CSG. Le taux de cette nouvelle contribution est de 1,1 % et permet de financer le revenu de solidarité active ou RSA.

Il touche aussi les plus-values immobilières, mobilières ainsi que les revenus du patrimoine. La CRDS et la CSG sont des impôts permettant de nourrir la caisse de la sécurité sociale. La contribution à l'audiovisuel public, anciennement appelée redevance télé, est une taxe perçue sur les radios et les télévisions. 
On peut également citer l'impôt de solidarité sur la fortune qui concerne les contribuables les plus riches. Certains impôts incitent les personnes à changer de comportement.

Tel est le cas des crédits d'impôt sur le chauffage solaire et les impôts sur les voitures polluantes. Les impôts corrigent également certaines inégalités dans les droits de succession et de patrimoine.

Aucun commentaire