Breaking News

La fin du pétrole ?

Du fait de son exploitation intensive, le pétrole est la 15 ème ressource non-renouvelable qui sera bientôt épuisée.

Les experts annoncent l'épuisement des réserves des gisements pour 2050.

Le compte à rebours est lancé


Le tarissement des énergies fossiles et plus particulièrement du pétrole est un fait bien réel qui aura de lourdes conséquences sur la civilisation industrielle contemporaine. Cette réalité constitue un danger pour la population du monde entier, dans la mesure où l'or noir est vital au monde actuel et futur. 
Son importance repose sur le fait que la plupart des carburants liquides, tels GPL, essence, kérosène, gazole ou fioul, sont élaborés à base de pétrole.

Par ailleurs, ce dernier est indispensable dans l'élaboration des médicaments, du plastique, des vêtements, des revêtements routiers et dans la production d'électricité et de chaleur. D'après les statistiques, la moitié des 164,4 milliards de tonnes qui constituent les réserves de pétrole dans le monde a déjà été exploitée. Avec une cadence de consommation de 80 Mbbls/jour, le stock restant suffira pour 40 ans tout au plus
.
D'après les données du « Statistical Review of world energy », il n'y aura plus d'or noir sous sa forme conventionnelle qui pourra être extrait du sol en 2050. Cette échéance peut encore être réduite à 20 ans, suivant l'évolution de la civilisation.

Peu de recours


Les recherches plus poussées pour trouver de nouveaux gisements pourront retarder la fin du pétrole mais ne pourront pas empêcher son épuisement. Il n'existe pas de véritables solutions au problème, puisque les produits de remplacement dégradent encore plus l'environnement. 

Classées non-conventionnelles, l'on cite les énergies fossiles assimilables à l'or noir et issues des gisements de sables asphaltiques ou sables bitumineux. Ces derniers existent en quantité importante dans le sol.

L'inconvénient du pétrole brut de synthèse réside dans le fait qu'il est très néfaste à la nature. Par ailleurs, c'est un produit qui est peu rentable. 

Pour le moment, aucune autre énergie fossile ne peut vraiment remplacer l'or noir, étant donné que l'extraction des pétroles lourds nécessite le déploiement d'importantes énergies qui accentuent les problèmes du réchauffement climatique. Les émissions de carbone liées à leur exploitation correspondent à 3, voire 8 fois plus de rejet de CO2 qu'avec le pétrole.

Aucun commentaire