Breaking News

Comment préserver les ressources en eau ?

L'eau est un élément vital pour la vie terrestre.


Face à sa raréfaction, il devient urgent de prendre les mesures nécessaires et d'adopter des comportements responsables.

Préserver en économisant


La préservation des ressources en eau passe par l'économie de celle-ci. En réduisant sa consommation personnelle en eau, chacun contribue à sa conservation. Il incombe à chaque individu de ne pas gaspiller la réserve en eau restante, pour le bénéfice de tous. Ce comportement est à la fois responsable et avantageux. Tout en se souciant de la sauvegarde de l'eau, ce réflexe permet d'alléger sa facture de consommation.

Cette habitude peut être adoptée dans la vie de tous les jours. Pour préserver l'eau potable, il faut réparer les fuites dans les canalisations ainsi que celles des robinetteries. Les tuyauteries qui fuient sont responsables de 15 à 25% du gaspillage d'eau en Europe. 

Une plus grande attention doit être portée sur les pertes situées au niveau des réseaux de distribution et d'adduction, des canalisations des parties communes et surtout dans les toilettes. Les habitants des métropoles doivent être plus sensibilisés sur la question, vu que 70% de la distribution en eau dans les ménages se perd dans les conduits.

Pour parvenir à une préservation efficace, tout le monde doit se sentir concerné par la question.

L'économie de l'eau est une affaire de tous, aussi bien du public que des secteurs de l'industrie et de l'agriculture. L'arrosage des pelouses et le lavage des voitures doivent être faits occasionnellement. Dans le domaine agricole, les irrigations peuvent suivre les techniques modernes qui ne gaspillent pas l'eau. 

L'on peut aussi utiliser les canaux souterrains ou adopter les systèmes goutte-à-goutte, jets, rampes et gicleurs. À défaut de pouvoir recycler certaines eaux, faute de moyens, l'on peut recueillir la pluie pour les usages n'exigeant pas de l'eau potable. La réalisation des travaux publics, les toilettes ou les lavages de voiture peuvent être cités, entre autres exemples.

Conserver en évitant de polluer


La préservation des réserves en eau implique aussi leur protection contre toute forme de pollution. La réduction de l'intensité des activités humaines permet de conserver l'équilibre des écosystèmes et de préserver les ressources en eau. Pour que les produits toxiques et les déchets ne se déversent pas dans les eaux, il faut s'assurer de l'étanchéité des dépôts de substances chimiques et des décharges publiques.

Par ailleurs, l'utilisation exclusive de produits biodégradables est un bon moyen d'éviter la contamination des réservoirs d'eau. La limitation de l'usage des substances non-biodégradables et nocifs pour l'environnement est une attitude qui va de pair avec la conservation de l'eau. 

En outre, l'instauration de taxes sur les prélèvements et les redevances de pollution incite les usagers à moins polluer et à réduire leur consommation en eau. Il est possible de maintenir la pureté des sources naturelles et des nappes en empêchant les pollutions diffuses de s'y infiltrer. 

La solution est de délimiter des périmètres de sécurité dans les zones se trouvant à proximité des captages. L'on doit également assainir les rejets industriels et les eaux usées domestiques, afin que les produits chimiques et les déchets ne se répandent dans les canalisations. 
Les eaux qui sont déversées dans la nature après usage doivent faire l'objet d'un traitement préalable. Le but étant de les débarrasser de toute forme de pollution ou du moins, d'une grande partie, avant d'être jetées.

Afin de ne pas contaminer les eaux recyclables, il faut empêcher les liquides toxiques, les peintures, les huiles, les ordures ménagères, les suies de combustion, les hydrocarbures automobiles, les détritus et la poussière de pénétrer dans les égouts.

Aucun commentaire