Breaking News

Le Zona



Parmi les nombreuses infections et maladies virales qui peuvent affecter le corps humain, le zona est une des plus graves. Le zona peut toucher tout le monde, étant donné que pratiquement tout le monde porte le virus responsable.

Définition

Le zona est communément considéré comme une maladie de la peau. Il est causé par un virus qui habite le corps humain, à savoir le virus varicelle-zona. Quand une personne atteinte de la varicelle guérit, ce ne sont pas tous les virus qui sont tués. Un virus endormi reprend en quelque sorte ses fonctions et cause le zona. Inactif dans les ganglions, le virus profite d'un moment de faiblesse des anticorps pour se revitaliser.

Symptômes du zona

Ces virus réveillés provoquent, au niveau de la peau, des inflammations sous forme de vésicules qui se regroupent. Ces symptômes peuvent apparaître à divers endroits du corps, comme dans le dos ou autour des yeux et parfois même dans l'oreille. Le plus fréquemment, celles-ci apparaissent au niveau du thorax.

Le sujet ressent comme des picotements et des brûlures. Cela sera suivi quelques jours plus tard par des rougeurs, qui vont se transformer en vésicules et qui vont démanger le patient. Ces prurits vont se dessécher au bout d'un semaine à dix jours et se transformer en petites croutes, qui vont finir par disparaître totalement au bout de deux à quatre semaines. Les cicatrices de teint clair recouvriront ensuite la couleur normale de la peau.

Le sujet peut ressentir une douleur assez intense au niveau de ces vésicules. Il peut aussi éprouver un mal de tête et avoir de la fièvre. Les ganglions augmentent de volume car c'est un nerf ainsi que les ganglions qui sont infectés, les vésicules n'étant seulement que des symptômes.

Traitement du zona

Comme il s'agit d'une maladie virale, les antiviraux sont recommandés. Pour le traitement des vésicules, celles-ci doivent être lavées tous les jours au savon. Pour les démangeaisons, on peut recourir à des antiprurigineux. Généralement, on recommande aussi, pour calmer et nettoyer l'infection, de l'acétate d'alumine.

Toujours garder les zones infectées bien sèches. Il ne faut ni percer ni gratter les vésicules, pour éviter une surinfection. On peut, si besoin est, prescrire des analgésiques pour atténuer la douleur, en complément aux antiviraux. Il est à noter que certains anti-douleurs sont inefficaces pour lutter contre le zona, car ils sont non stéroïdiens et ne contiennent pas de corticoïde.

La prise d'antibiotique est aussi conseillée pour éviter que les bactéries ne s'infectent encore plus. L'individu doit se reposer pour que son organisme ait de la force pour contrer la maladie.

Prévention du zona

Un vaccin contre le zona est aussi disponible, mais ne protège pas à 100% contre la maladie. Cependant, il réduit les risques de contraction de la maladie à 50%. Si une personne vaccinée est tout de même atteinte, elle ressentira moins de désagréments causés par les symptômes qu'une personne non-vaccinée.
Comme le virus profite d'un moment de faiblesse de l'individu pour se revitaliser, maintenir sa forme au plus haut est la première obligation. Cela maintiendra le système immunitaire renforcé. Pour ce faire, une bonne alimentation, saine et équilibrée est requise. Faire du sport ou pratiquer des activités physiques fréquentes est très conseillé.

Il faut aussi et surtout savoir se reposer et dormir suffisamment. Pour se protéger du zona, on doit donc savoir équilibrer activité physique et repos. Il faut savoir qu'une personne a besoin d'au minimum une heure de marche chaque jour pour maintenir la forme.

Complications éventuelles

Le zona peut s'aggraver, particulièrement chez les personnes qui sont affaiblies pour diverses raisons, comme en cas de leucémie, de sida ou autres maladies en tout genre. Il existe une possibilité de généralisation de l'infection en nécrose et un risque d'apparition de gangrènes.

Sont également des complications possibles, les névralgies dites post-zostériennes, consistant en une douleur qui dure longtemps après la disparition des vésicules et ce, allant de trois mois à une année pour certain cas, surtout pour les personnes âgées. Les vésicules peuvent aussi laisser des traces et ne pas disparaître totalement.

Dans ce cas, c'est une complication d'ordre esthétique qui, selon les personnes, pourrait être considérée comme légère. Une médication adéquate sera recommandée par le médecin.


Aucun commentaire