Breaking News

Le protectionnisme commercial, pourquoi cela ne fonctionne jamais !


Par protectionnisme, les Etats unis vont taxer l'importation d'acier et d'aluminium.


L'information a fait vivement réagir les nombreux pays du monde qui seront touchés par cette mesure. A 25 % pour l'acier et 10 pour l'aluminium, les couts s'envolent.
Le but de cette annonce serait pour le renforcement de l'emploi des producteurs américains. Priorité donc, à l'achat national pour faire tourner les usines.

Cette politique économique interventionniste qui consiste à ériger des barrières économiques a pourtant eu des effets désastreux. Certains doivent avoir la mémoire courte, puisque dans les années 1930, les différentes mesures protectionnistes mises en place ont aggravé la crise économique qui avait débuté en 1929 aux Etats unis pour ensuite déferler sur l'Europe.

Effet inverse

Pourquoi cette taxation le l'acier va être néfaste pour ceux qui l'on mise en place.


Les Etats unis ont un besoin important d'acier et d'aluminium, plus qu'ils n'en produisent. Ils devront donc se tourner vers l'étranger pour en acheter.
Les fabricants d'objets ou de pièces métalliques, vont se retrouver avec un surcout énorme, plus 25 % !!! parce qu’obligés pour une partie de cette matière première, d'avoir recours à l'importation. 

 Et bien sur, ces fabricant américain vont devoir répercuter cette hausse sur la vente de leurs produits finis. Les consommateurs à produit égal, mais à un cout 25 % plus cher pour ceux fabriqués avec l'acier provenant de pays étrangés, se tourneront vers ceux importés.

Donc on a le scénario suivant. Avec cette mesure de protectionnisme, les emplois de l'acier seront conservés.
Par contre, les fabricants américains vont licencier certains de leurs personnels, puisque leurs produits trop chers se vendront moins.

A leurs tours les distributeurs de matériels dont l'acier est la principale composante, devront appliquer un surcout, toujours du fait de ces lois sur le protectionnisme de l'acier.

Donc au final on se retrouve avec du chômage d'un côté et des prix en hausse de l'autre.

Qui est gagnant ?

Ceux qui ont voté ces lois vont gagner des électeurs qui pensent que la priorité nationale est une bonne chose.

Qui est perdant ?

Ces mêmes personnes qui ont applaudi ces mesures. Mais aussi toute la population du pays qui à cause de ces mesures protectionnistes va perdre en pouvoir d'achat, et dont certains d'entre eux vont perdre leur emploi.

Si l'on veut aller plus loin, il faut aussi penser à la balance commerciale du pays qui va légèrement pencher négativement, et cela aussi va engendrer des pertes pour l'économie du pays.

Aucun commentaire