Breaking News

Moi aussi je croyais tout connaître sur Pâques !

Pâques puise ses origines dans des rites païens


Derrière la traditionnelle chasse aux œufs en chocolat que l'on attend tous le jour de Pâques, se cache en réalité une profonde histoire, qui nous fait remonter à l'aube du Christianisme. Peu le savent, mais la fête de Pâques est la fête la plus importante du Christianisme. Et non, ce n'est pas Noël. Cela s'explique facilement si l'on considère les origines de cette fête et leurs implications dans l'évolution du christianisme à travers les cultures.


Dans le christianisme, Pâques correspond à la résurrection de Jésus-Christ, trois jours après sa mort sur la croix. Elle correspond donc à l'un des principaux miracles du nouveau testament. Cette fête unifie toute la communauté chrétienne. Pourtant, pâque existe aussi chez les juifs. Sauf qu'il s'agit de pâque, et non de pâques.



Pâques, origines Bien qu'elle soit la principale fête chrétienne, pâques puise ses origines dans des rites païens. De tout temps et en toutes cultures, les croyances intégraient les réjouissances de la sortie de l'hiver et de l'arrivée du Printemps. Nous parlons de fête de la lumière et du renouveau, dans les cultures qui certes n'étaient pas chrétiennes, mais qui fêtaient déjà à cette date.

Depuis l'avènement du christianisme, Pâques est la première fête dans les calendriers liturgiques chrétiens. On en retrouve des traces dès le 2 ème siècle. Pâques commémore la dernière cène, La passion et la résurrection du christ. Ces évènements bibliques correspondent à la Pâque juive également fêtée à cette période. Mais avant de comprendre ensemble pourquoi les œufs de Pâques, attardons-nous sur des aspects encore peu connus de cette fête.

Pâque Juive, Pâques chrétienne Bien qu'elle n'ont pas tout a fait les mêmes significations chez les deux cultures, ces deux fêtes ont pourtant des points communs comme vous l'avez certainement deviné. Que ce soit la Pâque juive ou Pâques fêtée par les chrétiens, ces deux fêtes sont les plus importantes de leurs religions.

Chez les Juifs, cette date commémore la libération du peuple d'Israël de l'esclavage que leur a fait subir pharaon. La Mer rouge s'est ouverte en deux pour laisser les Hébreux regagner leur terre promise, et a engloutie l'armée de pharaon. En Hébreux la fête est nommée Pessa'h. Ce terme signifie sauter au-dessus ou passer au-dessus en hébreu. Car selon la tradition, la mort a sauté par dessus le peuple d'Israël, pour ne frapper que les Egyptiens. Pâques quant à elle concerne des évènements en rapport avec le christ. Mais qui se déroulent précisément lors des périodes de la pâque juive.

Les deux fêtes sont mobiles sur le calendrier grégorien. Cependant La Pâque juive suit le calendrier hébreu et tombe le 15 Nissan, premier mois de l'année hébraïque. D'ailleurs pendant longtemps, les chrétiens ajustaient leurs dates sur celles du calendrier hébreu. Avant de calculer leurs propres dates en utilisant le comput ecclésiastique, un ensemble de règles fixes qui régissent le calcul des dates des fêtes. 

Par usage les fêtes chrétiennes furent baptisées au modèle de leurs équivalentes juives. Pâques, plusieurs fêtes en une La Pâques chrétienne, ne commémore pas un seul évènement biblique comme son équivalente juive, mais trois. A savoir la dernière cène, La passion du Christ, ainsi que la résurrection du Christ. Ce qui lui donne toute son importance d'un point de vue théologique.

Le troisième évènement était l'un des miracles du Christ. La tradition des œufs, Il faut savoir que la tradition des œufs n'est pas pas appliquée par l'ensemble de la communauté chrétienne. Mais elle demeure appliquée par la majorité. Et ce qu'il y a de plus incroyable c'est qu'elle puise ses origines dans les pratiques païennes et non chrétiennes. Les œufs étaient symboles de renouveau et de fécondité, qui coïncidait avec l'arrivée du printemps chez les Perses, les Gaulois et les Romains pour ne pas dire chez toutes les cultures païennes.

D'ailleurs, le lièvre était aussi synonyme d'abondance chez certaines de ces cultures. Les petits plats A Pâques c'est connu, place au chocolat dans toutes ses formes, mais fort heureusement le chocolat n'est pas le seul aliment sur-consommé durant cette fête. En Alsace et dans certaines régions d'Allemagne, la tradition veut que L'on prépare un délicieux biscuit nommé « Osterlammele », en forme d'animal. Les œufs eux-mêmes sont consommés sous toutes leurs formes, en plus des œufs en chocolat. Mais il y a également pour ceux qui ont eu la chance d'y goûter le traditionnel pain azyme, vin et agneau.

Les traditions culinaires de cette fête varient selon les lieux et les cultures. Par exemple Dans la ville de Crest, dans la Drôme, on prépare la couve crestoise, qui est un petit gâteau sec, également appelé Suisse. Les italiens confectionnent le fameux Campanare della Nonna, également un biscuit en forme de cloche ou d'œuf. 

Les anglais se régalent du Rôti d'agneau de lait (Roast Spring Lamb). Les Français ne se privent pas de viande et mangent le Gigot d'agneau Pascal L'Allemagne parque la frontière culturelle, alors que les Français et les anglais mangent de la viande, les allemands préfèrent manger des agneaux sous forme de biscuits. Le célèbre Agneau de Pâques (Osterlamm)

Aucun commentaire