Breaking News

Marseille capitale européenne de la culture 2013

Après Paris en 1989, Avignon en 2000, Lille en 2004 c’est au tour de Marseille de devenir pour un an la capitale européenne de la culture et c’est avec près de 900 projets que l’évènement sera marqué dans la région.

L’inauguration des festivités aura lieu les 12 et 13 janvier et le programme de Marseille-Provence 2013, capitale européenne de la culture, se déroulera comme une histoire en trois épisodes:

« Marseille-Provence accueille le monde »,
« Marseille-Provence à ciel ouvert »,
« Marseille-Provence aux mille visages ». 

De nombreux lieux rénovés ou entièrement nouveaux seront ouvert au public comme le Muceum, Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée qui ouvrira ses portes début 2013 où l’on découvrira l’épopée et la culture en Méditerranée.

Le hangar J1 qui sera un lieu de rendez-vous culturels, dédié aux rencontres, aux manifestations et à la création contemporaine,  le palais Longchamp  restauré et à Aix, l'extension du musée Granet , le conservatoire de musique , la fondation Vasarely  ou le camp des Milles  …

Mais l’évènement Marseille-Provence verra aussi des manifestations originales comme l’ouverture du GR2013 sentier d’un nouveau genre. Conçu et réalisé par un collectif d’artistes-marcheurs qui arpentent ce territoire depuis des années, il s’étend sur 360 km et suit un tracé en forme de huit. Une double boucle représentant l’infini, qui lie Miramas à Aubagne, villes distantes de 55 kilomètres. Sillonnant à travers la Provence il proposera des visites guidées.

Mais cette année spéciale pour la Provence verra aussi par exemple une cinquantaines de spectacles internationaux consacrés au cirque dans cette ville cosmopolite et populaire à l’image du cirque.

Cet évènement sera appuyé par de nombreux festivals à commencer par les plus réputés (art lyrique à Aix, Fiesta des Suds à Marseille...) mais aussi de mettre en lumière de beaucoup de musiciens moins connus. Cet évènement festif et culturel fera sans doute oublier une actualité moins gaie qui frappe la ville depuis quelques années et amènera quelques 12 millions de visiteurs ce qui donnera une bouffée d’oxygène à Marseille et à sa région !

Pour en savoir plus :
http://www.marseille.fr
http://www.mp2013.fr


Marseille, une architecture différente


Capitale européenne de la culture en 2013, Marseille a su profiter de ce label bien mérité pour arborer une nouvelle facette. Ce label, lancé il y a une trentaine d’années en Europe, a pour objectif de promouvoir et de mettre en exergue les valeurs européennes par la culture


Une culture « monumentale »


Si le jeu de mots est facile, le travail accompli ne l’était pas pour autant. Pour parvenir à ce titre et pour mériter les louanges venues du monde entier, Marseille a mis les petits plats dans les grands. Des monuments éphémères, des bâtisses durables, des projets d’envergure et des architectures mélangées, ont été les ingrédients nécessaires dans ce challenge largement réussi.

Le MuCEM, une réponse à la culture


Si le MuCEM était dans les tiroirs depuis 2001, son inauguration n’aura lieu qu’en 2013. Ce Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, vaste de 1600m² était donc très attendu. Avec ses façades en dentelle inaltérable, le MuCEM affiche un visage qui impressionne les touristes et qui fait parler de lui.


Ouvert sur l’horizon, entre le Vieux-Port de Marseille et la mer Méditerranée, ce musée s’entoure de monuments incroyables, qui laissent parler les âmes créatrices de certains architectes.
Rudy Ricciotti associé à Roland Carta créeront la passerelle reliant le Fort Saint-Jean (classé monument historique) au MuCEM. La passerelle est réalisée en poudre de silice, une nouveauté que l’on doit à de nombreux ingénieurs diligentés sur ce projet.

Ricciotti participera également à la création du J4, un ancien môle portuaire, vaste de 15 000 m². L’esprit architectural du J4 se veut plutôt moderne, mais totalement nouveau. Au cœur de ces espaces carrés qui s’entremêlent, on reconnaît un matériau d’exception, un béton tectonique innovant, à l’aspect mat.

François Botton, architecte en chef des monuments historiques, supervisera les travaux de restauration du Fort.
Yann Kersalé travaillera sur la mise en lumière du MuCEM, en respectant la nature environnante. On y croise alors des lumières bleues et turquoises sur certaines façades. La nuit, l’éclairage du bâtiment scintille avec grâce et élégance, toujours dans l’esprit de ce qui l’entoure : la mer.

D’autres monuments encore

Parmi les monuments rénovés, construits ou repensés durant l’année de « gloire » de Marseille, il nous faut également citer le J1, un lieu d’exposition et de plus de 8 000 m². 

Pensons également à la Villa Méditerranée, conçue par Stefano Boeri, un bâtiment qui nous place à différents niveaux, pour observer ce que nous cache la surface de l’eau, mais avec une vue sous-terraine. 

Dotée d’un bassin artificiel et d’une structure en porte-à-faux, cette « villa » propose des parcours d’exposition toute l’année.